Plus

BMW X5 – Une Bavaroise sous tension

4. novembre 2022

Temps de lecture: minutes

BMW X5 – Une Bavaroise sous tension

Michael Lusk

Michael Lusk

Partagez cet article
Facebook
Twitter

Les grands SUV tels que le modèle BMW X5 sont extrêmement populaires dans notre pays – malgré leur consommation élevée La BMW X5 xDrive 45e prouve qu’il peut en être autrement. Ce véhicule plug-in en provenance de Bavière possède une puissance système de 394 ch et 600 Nm mais parvient dans le meilleur des cas à une consommation de 1,7 litre aux 100 kilomètres – du moins en théorie.

La BMW X5 xDrive 45e en chiffres:

  • Moteur : hybride plug-in six cylindres de 3,0 litres et 394 ch / 600 Nm de puissance système
  • Propulsion : quatre roues motrices
  • Boîte de vitesses : automatique à 8 rapports
  • Performances : 0-100 km/h 5,6 s, pointe 235 km/h
  • Dimensions : poids 2.510 kg, coffre à bagages 500 à 1.720 litres 
  • Consommation : usine 1,7 l/100 km, autonomie électrique : 87 km (WLTP)
  • Prix de base d’une voiture de test : 94.900 francs
  • Prix de la voiture de test : 169.260 francs
  • Concurrents : Audi Q5 e quattro, Mercedes-Benz GLE 350 e, Volvo XC90 T8
  • Situation au : 27.04.2021

Ceux qui apprécient la BMW X5 xDrive 45e

La BMW X5 xDrive 45e est le SUV qui convient à tous ceux qui se rendent au travail en mode purement électrique, mais qui ne veulent pas pour autant renoncer à une grande voiture.

Deux visages

Comme toujours, c’est une question de perspective. La BMW X5 xDrive 45e peut parcourir 87 kilomètres en mode purement électrique. En grande partie, c’est l’utilisation prévue qui détermine la valeur de la performance. Celui qui parcourt peu de kilomètres chaque jour et a la possibilité de recharger régulièrement sera amplement satisfait. En revanche, celui qui parcourt fréquemment de longues distances n’atteindra pas la consommation moyenne de 1,7 litre. Nous avons achevé le test juste au-dessous des 5 litres – un meilleur résultat n’a pas été possible étant donné la longueur de notre tour effectué pendant le week-end, au cours duquel nous n’avons pas rechargé.

Un déploiement de puissance souverain

En effet, cet ensemble de 394 ch au maximum veut pouvoir exprimer librement sa puissance de temps en temps. Finalement, ce colosse de plus de 2,5 tonnes passe de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes. Et une BMW ne serait pas une BMW sans une tenue sur route aussi bonne dans les virages. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à une sportive déguisée dans le style d’une version M. La X5 xDrive 45e convainc davantage par sa souveraineté, la manière dont elle déploie sa puissance, effectue des manœuvres de dépassement avec aisance ou accélère sans peine dans les cols, même les plus raides.

Parcourir 60 kilomètres en flânant

Elle s’avère pour le moins aussi convaincante dans la maîtrise ses tâches quotidiennes. Et pour un véhicule hybride plug-in, il s’agit de jouer le rôle de navette électrique. En théorie, la X5 peut parcourir 87 kilomètres. Nous n’avons pas réussi à atteindre ce chiffre lors de notre test, effectué par des températures encore relativement fraîches, mais nous nous en avons atteint 60 sans aucune difficulté. Et cette distance est supérieure à celle que la plupart des automobilistes parcourent chaque jour. Il est même possible de rouler sur l’autoroute – en mode électrique, la vitesse peut atteindre 135 km/h.

Intuitive et familière

Si vous avez déjà conduit une BMW, vous serez immédiatement à l’aise au volant de la X5 45e. Il en va de même pour les novices de la marque. Le cockpit a été conçu en fonction des exigences du conducteur, qui trouvera tous les éléments à leur emplacement habituel. Chacun des différents modes de conduite peut être sélectionné à l’aide de l’un des quatre boutons situés sur la console centrale. Si vous vous déplacez avec l’aide du GPS, la voiture « réfléchit avec vous et choisit le réglage approprié. Les sièges en cuir fin, la finition en bois précieux et les jantes sportives sont également de grande qualité.

Nous avons moins aimé

Bien équiper sa BMW, c’est faire grimper le prix de base. Les options de notre voiture de test coûtaient à elles seules plus de 35.000 francs.

Nous avons beaucoup aimé

Lorsque vous choisissez le profil de conduite adapté, vous roulez vraiment de manière très respectueuse de l’environnement. Et lorsque l’électricité fait défaut, l’excellent six cylindres, toujours doté de 286 ch, prend le relais.

Michael Lusk

Michael Lusk

Partagez cet article
Share on Facebook
Tweet on Twitter
Contenu de cet article

Articles connexes

Contenu de cet article