Plus

Avec ces 10 cabriolets, vous traverserez l’été en toute liberté à travers un vent rafraîchissant

4. novembre 2022

Temps de lecture: minutes

Avec ces 10 cabriolets, vous traverserez l’été en toute liberté à travers un vent rafraîchissant

Andreas Faust

Andreas Faust

Partagez cet article
Facebook
Twitter

Rouler à travers la Suisse dans un cabriolet ouvert est la forme la plus originale de conduite automobile. Après tout, il y a plus de 120 ans, les premières automobiles roulaient sans toit ni vitres latérales. Voici dix planeurs en air libre avec garantie de beau temps.

Audi A5 Cabriolet

Chez Audi, pour profiter du plaisir en plein air, il faut soit racler les fonds de tiroir pour la supersportive ouverte R8, soit opter pour la classe moyenne A5. Le grand avantage de l’élégante deux portes est que même les enfants peuvent profiter de l’air frais sur les sièges arrière à part entière. La conduite d’un cabriolet comme plaisir familial – quiconque y attache de l’importance est ici à la bonne place. En raison de sa ligne élancée et de son coffre à bagages relativement spacieux, l’A5 Cabriolet a conservé son toit en toile. La finition soignée et les matériaux nobles sont également typiques d’Audi ; le chauffage de l’habitacle en option réchauffe les oreilles même par temps froid.

Autrefois, Audi a été tout à fait innovante avec des moteurs diesel dans l’A5 ouverte mais ce temps est définitivement révolu. Désormais, la filiale de VW mise sur des moteurs à essence dotés d’une technique hybride 12 volts respectueuse de l’environnement pour la récupération d’énergie – cela fait baisser la consommation. En option, il y a même les quatre roues motrices, lui permettant de maîtriser aussi les routes sinueuses en montagne.

  • Prix dès CHF 62 100.-
  • Propulsion : Essence/semi-hybride, 150 kW/204 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 370 l
  • Consommation : 6,7 l/100 km
  • Émission de CO2 : 152 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe D
  • Émissions totales (à 200.000 km) : env. 59,3 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 13 925.-

BMW M4 Cabrio

Difficile de faire beaucoup mieux en matière de plaisir de conduite chez BMW : dans la M4 Cabrio, le constructeur automobile munichois combine les caractéristiques de conduite sportive de sa déjà légendaire M4 avec une vue panoramique complète. Chaque sprint intermédiaire, chaque vrombissement de tuyau d’échappement peut ainsi être apprécié directement et sans distorsion. Les quatre passagers sont plongés au cœur de l’action et non seulement des spectateurs, même si les sièges arrière ne sont pas aussi confortables que les sièges avant.

À l’avant s’affiche la nouvelle double carrure verticale, sous le capot, un six cylindres en ligne de 510 ch et, au-dessus de la tête, un toit en toile ou seulement le grand bleu du ciel. Autrefois un sacrilège, les quatre roues motrices sont désormais installées de série – il suffit d’appuyer sur un bouton pour passer à la traction arrière comme autrefois. Grâce au toit en toile compacte rabattable, il reste encore 300 litres de volume de chargement généreux pour des bagages du week-end imprévus même si celle-ci est ouverte.

  • Prix dès CHF 128 600.-
  • Propulsion : Essence, 375 kW/510 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 385 l
  • Consommation : 10,2 l/100 km
  • CO2 : 231 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe G
  • Émissions totales (à 200 000 km) : n/a
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : n/a

Ferrari Portofino M

Le modèle best-seller de Ferrari est le plus polyvalent de la gamme de modèles de la marque de tradition, qui fête cette année son 75e anniversaire. D’une part, c’est l’un des cabriolets les plus rapides du marché, avec une pointe à 320 km/h. D’autre part, il maîtrise aussi bien l’atmosphère d’un coupé que le plaisir d’un cabriolet. Son toit léger en tôle d’aluminium rabattable offre la fonctionnalité d’un toit fixe lorsqu’il est fermé et s’escamote en 14 secondes même en roulant jusqu’à une vitesse de 40 km/h.

La banquette arrière est peut-être un peu juste pour les longs trajets, mais à l’avant, on peut profiter de la vitesse et de la fraîcheur du vent en toute décontraction. Bien sûr, c’est le pilote qui s’amuse le plus, mais grâce à un écran optionnel, le passager peut suivre de ses propres yeux la vitesse, les temps de passage des vitesses et l’évolution du régime. Comme le coffre à bagages a une capacité de 292 litres, supérieure à celle de certaines voitures de sport fermées, la Portofino M s’avère être aussi un compagnon de voyage agréable.

  • Prix dès CHF 227 000.-
  • Propulsion : Essence, 450 kW/612 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 292 l
  • Consommation : 11,3 l/100 km
  • Émission de CO2 : 323 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe G
  • Émissions totales (à 200.000 km) : env. 82,8 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 37 497.-

Fiat 500e Cabriolet

Aucun autre cabriolet n’est aussi électrisant : si vous voulez rouler à ciel ouvert avec une motorisation électrique d’avenir, il sera difficile d’échapper à la Fiat Cinquecento culte. Relancée l’année dernière, la deuxième génération des temps modernes séduit par plus d’espace, des sièges bien plus confortables, un confort accru et l’unique propulsion électrique d’un cabriolet.

Le soubassement abrite une batterie de traction d’une capacité de 42 kilowattheures, ce qui devrait permettre de parcourir en moyenne 320 kilomètres. Si vous ne roulez qu’en ville, cela pourrait même aller jusqu’à 450 kilomètres, car les 50 kilomètres en plus sont le résultat d’une récupération d’énergie efficace. Sans tuyau d’échappement ni émissions, la conduite à ciel ouvert est encore plus agréable – même si l’ouverture dans le toit se limite au ciel en tissu rétractable électriquement. En contrepartie, aucun vent ne viendra ébouriffer les cheveux fraîchement stylés au foehn.

  • Prix dès CHF 34 990.-
  • Propulsion : Électrique, 87 kW/118 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 185 – 460 l
  • Consommation : 13,9 kWh/100 km (correspond à une consommation d’essence de 1,5 l/100 km)
  • Émission de CO2 : 0 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe A
  • Émissions totales (à 200 000 km) : env. 21,9 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 8’646.-

Jaguar F-Type Convertible

Sur E suit F dans l’alphabet – aussi chez la marque britannique de luxe Jaguar. Jusqu’en 1974, elle proposait sa légendaire Type E – icône du design, voiture de sport souveraine et aujourd’hui l’une de nos voitures de collection préférées. Mais il a fallu attendre 2013 pour voir apparaître un véritable successeur aux lignes aussi séduisantes, à l’habitacle épuré et aux caractéristiques de conduite aussi toxiques. Puis la F-Type s’est déchaînée dans les garages, a réveillé la marque de son sommeil profond avec ses tuyaux d’échappement claironnants et ses rugissements de V8.

Jaguar a depuis longtemps apprivoisé ce chat sauvage – grâce à une version de base à quatre cylindres et 300 chevaux vivaces, plus légère et plus agile que les versions un peu plus lourdes sur l’essieu avant. Surtout ouvert, ce roadster se laisse conduire de manière détendue et le chant des oiseaux tout comme le sifflement du vent parviennent à vos oreilles. L’intérieur affiche néanmoins l’élégance du cuir de Jaguar. Deux sièges doivent suffire comme sur le roadster britannique classique. Les buses d’aération rétractables au centre constituent un gadget sympathique.

  • Prix dès CHF 90 700.-
  • Propulsion : Essence, 221 kW/300 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 132 l
  • Consommation : 9,7 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 221 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe G
  • Émissions totales (à 200 000 km) : n/a
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : n/a

Lexus LC Cabriolet

Pour une fois, Lexus peut se permettre des escapades : d’habitude, même la filiale noble du groupe Toyota, pourtant si raisonnable, mise sur le minimalisme et les moteurs hybrides économiques. Mais dans le cabriolet phare LC, c’est la tradition de la légendaire voiture de sport LF-A qui s’impose. Un V8 de 464 ch de la vieille école – même sans la plus douce des hybridations – propulse irrésistiblement cette 2+2 places.

Pourquoi ne pas additionner le nombre de sièges dès le départ ? Parce qu’il n’y en a pas quatre à part entière – mais les jeunes apprécieront de sentir le vent souffler sur leur nez sur la banquette arrière un peu étroite. Pour les fans de l’artisanat soigné, la finition et les matériaux de la Lexus de luxe invitent à la contemplation. Exceptionnellement, une Lexus peut même atteindre une vitesse de 20 km/h supérieure aux 250 km/h habituels. Un planeur en air libre qui fait rêver.

  • Prix dès CHF 144 100.-
  • Propulsion : Essence, 341 kW/464 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 167 l
  • Consommation : 11,7 l/100 km
  • Émission de CO2 : 275 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe G
  • Émissions totales (à 200 000 km) : env. 90,2 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 26 623.-

Mazda MX-5

Les cabriolets sont-ils toujours munis d’étiquettes de prix impressionnantes ? Voici une exception : au début des années 1990, la Mazda MX-5 a revitalisé le segment en perte de vitesse des roadsters compacts et peu onéreux. Alors que les voitures devenaient de plus en plus grandes et lourdes, le constructeur automobile japonais a maintenu jusqu’à aujourd’hui le concept « bon et avantageux » de cette deux places agile.

Nulle part ailleurs, il n’est possible de rouler à ciel ouvert à un prix aussi avantageux que dans la version de base de la MX-5. Avec 132 ch, elle est certes surpassée en théorie par certaines petites voitures. Mais la traction arrière, les régimes élevés et la construction légère de Mazda font plus que compenser ce défaut. Chaque passage de col se transforme ainsi en un voyage dans le temps si l’on ouvre le toit – d’un geste nonchalant vers l’arrière, bien sûr – et que l’on découvre alors la route et les environs de manière plus immédiate que dans aucun autre cabriolet. Heureusement qu’une telle voiture à deux places existe encore !

  • Prix dès CHF 32 300.-
  • Propulsion : Essence, 97 kW/132 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 130 l
  • Consommation : 6,3 l/100 km
  • Émission de CO2 : 142 g/km
  • CEfficacité énergétique : Classe G
  • Émissions totales (à 200 000 km) : env. 64,6 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 15’889.-

Mercedes E-Klasse Cabriolet

Mercedes suit une double voie. Ici, les voitures électriques au bleu incandescent portant le label EQ, là les croiseurs étoile classiques tels que la marque les construisait déjà à ses débuts. La Classe E Cabriolet fait partie de ces dernières. Un rejeton typique de la série Business à succès avec un profil de best-seller. Avec un toit bas en toile sous lequel il reste plus d’espace que vous ne le pensez, même sur les places arrière.

Certains avaient froncé le nez à une époque mais depuis que les turbodiesels sont plus propres que jamais, même en dehors du banc d’essai, grâce aux mesures réelles des gaz d’échappement, ils constituent une alternative économique et puissante pour la conduite à ciel ouvert. Grâce à une isolation optimale, on entend aussi peu le moteur à allumage automatique de 194 ch à l’air libre que lorsque le toit est fermé – d’autant plus si l’on commande une quatrième couche d’isolation en option pour le toit en toile. Il est bien possible que les voitures électriques prennent bientôt le dessus chez Mercedes. Il est donc grand temps de se procurer encore un de ces croiseurs interstellaires. 

  • Prix dès CHF 72’900.-
  • Propulsion : Diesel, 143 kW/194 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 385 l
  • Consommation : 6,8 l/100 km
  • Émission de CO2 : 179 g/km
  • Efficacité énergétique : classe E
  • Émissions totales (à 200 000 km) : env. 47,6 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 9’536.-

Mini Cabrio Cooper S

Le centre-ville est votre terrain de jeu, tout comme les routes sinueuses de montagne ? Si c’est le cas, ne vous contentez pas de jeter un coup d’œil à la Cooper S ouverte de Mini. En effet, avec ses dimensions compactes, elle est au moins aussi agréable à conduire dans les places de parking qu’avec le toit rabattu électriquement lors d’une virée dominicale. Typiquement Mini : le coffre à bagages avec trappe à la manière d’une huche à pain, qui offre tout de même une capacité de 215 litres.

Incroyable comment les ingénieurs sont arrivés à placer les renforts nécessaires dans cette carrosserie étriquée avec banquette arrière pour les enfants ! En effet, même avec le toit en toile ouvert, la Cooper S est aussi agile dans les virages que la version Mini avec le toit solidement soudé. À l’intérieur, il y a peut-être un peu trop de plastique, mais aussi un design rétro amusant. L’ancien compteur de vitesse central abrite aujourd’hui tout un système d’infodivertissement, y compris la navigation. Cette citadine fait bonne figure partout.

  • Prix à partir de CHF 39’300.-
  • Propulsion : Essence, 131 kW/178 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 215 l
  • Consommation : 6,53 l/100 km
  • Émission de CO2 : 148 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe B
  • Émissions totales (à 200 000 km) : env. 52,7 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 10’758.-

VW T-Roc Cabriolet

Un SUV décapotable ? Cela ressemblait à une idée saugrenue, comme Land Rover l’a tenté de faire autrefois avec la version ouverte de l’Evoque. Il est peut-être révolu depuis longtemps, mais le concept a tout de même séduit le leader du marché, Volkswagen. Il a coupé sans hésiter le toit de son modèle à succès T-Roc, a remplacé les quatre portes par deux – voilà le tout-terrain avec une bouffée d’air frais. En quelque sorte, un perchoir roulant pour une vue parfaite sur la forêt et les champs.

Pour des raisons techniques, VW a dû renoncer aux quatre roues motrices normalement disponibles sur le T-Roc, mais le véhicule quatre places avec son grand toit en toile est tout de même parfaitement adapté à la découverte de la nature. En neuf secondes seulement, le toit s’escamote dans l’arrière tronqué. Ensuite, rien d’autre que le pare-brise vous sépare de la lumière, de l’air et de la bonne humeur. La propulsion est assurée par un moteur turbo essence dynamique développant jusqu’à 150 ch.

  • Prix dès CHF 38’700.-
  • Propulsion : Essence, 81 kW/110 ch
  • Capacité du coffre à bagages : 280 l
  • Consommation : 7,0 l/100 km
  • Émission de CO2 : 158 g/km
  • Efficacité énergétique : Classe D
  • Émissions totales (à 200.000 km) : env. 56,1 t CO2
  • Coûts/année (pour 15 000 km) : env. CHF 10’312.-
Andreas Faust

Andreas Faust

Partagez cet article
Share on Facebook
Tweet on Twitter
Contenu de cet article

Articles connexes

Contenu de cet article