Plus

Opel Grandland – la plus puissante de Rüsselsheim

2. novembre 2022

Temps de lecture: minutes

Opel Grandland – la plus puissante de Rüsselsheim

AutoScout24

AutoScout24

Partagez cet article
Facebook
Twitter

La conduite économique est un plaisir– surtout avec la nouvelle Opel Grandland X Hybrid4. La première hybride plug-in à quatre roues motrices de Rüsselsheim combine les avantages du moteur électrique et du moteur à combustion. Résultat : 300 ch et des performances de conduite attrayantes avec une utilisation efficace de l’énergie.

Le Opel Grandland X Hybrid4 en chiffre:

  • Moteur: 1,6 l essence turbo + deux moteurs électriques (puissance du système 300ch, 520 Nm)
  • Transmission: intégrale
  • Boîte de vitesses: automatique à 8 rapports
  • Performances: 0-100 km/h 6,1 s, pointe 240 km/h
  • Poids et chargement: poids 1.800 kg, coffre à bagages 390 à 1.528 litres
  • Consommation: 1,3 l/100 km + 15,3 kWh/100 km, 29 g CO2/km, énergie A
  • Prix du modèle testé: CHF 60.225.-
  • Prix de base: à partir de CHF 55.600.-
  • Modèles concurrents: Seat Tarraco FR PHEV, VW Tiguan eHybrid, Ford Kuga Plug-in-Hybrid, DS7 Crossback, Citroen C5 Aircross und Peugeot 3008
  • État: 11 août 2020

Qui aime l'Opel Grandland X Hybrid4 ?

Les automobilistes soucieux du rapport qualité/prix et de l’environnement, qui ont une discipline de charge et effectuent souvent de courts trajets, y trouveront leur compte. En effet, lorsque les deux accumulateurs sont entièrement chargés, la voiture à quatre roues motrices peut parcourir jusqu’à 50 km en mode purement électrique.

Une sœur parmi quatre

L’Opel Grandland X, qui mesure aujourd’hui 4,48 mètres de long, a fait sa première apparition 2017. Comme ses sœurs du groupe PSA, la Citroën C5 Aircross, la DS7 Crossback et la Peugeot 3008, elle est désormais également disponible en version hybride rechargeable. Et en deux variantes : Grandland X Hybrid à traction avant avec 225 ch ou, comme dans le cas de notre voiture de test de 300 ch, à quatre roues motrices.

3 moteurs, 300 ch et moins de 3 litres

L’Opel Grandland X Hybrid4 tire sa force d’un trio de moteurs. Celui-ci se compose d’un moteur essence turbo de 1,6 litre et de deux moteurs électriques – l’un à l’avant (110 ch), l’autre à l’arrière (113 ch). Le moteur électrique avant transmet sa puissance aux roues avant via une boîte automatique à huit rapports. Le deuxième moteur électrique et le différentiel sont intégrés dans l’essieu arrière. Après notre test pratique en mode éco, l’ordinateur de bord indique une consommation moyenne de 2,7 l/100 km. La mesure sans assistance électrique donne un résultat plus précis. La consommation passe alors à 6,0 litres, ce qui est étonnamment bas par rapport à d’autres modèles PHEV.

Branchez, s'il vous plaît

Quconque veut tirer le meilleur parti de son SUV électrique ne doit pas renoncer à l’assistance électrique, malgré les bonnes valeurs de consommation du moteur à combustion. En d’autres termes : le soir, la prise de courant vous salue. La trappe de chargement se trouve à l’endroit où se trouvait autrefois l’ouverture du réservoir et s’ouvre par simple pression sur un bouton. Un processus de charge complet sur une prise de courant domestique dure moins de sept heures – une bonne chose pour les personnes qui rechargent pendant la nuit. Nous recommandons néanmoins l’option du chargeur embarqué de 7,4 kW à 690 francs, qui permet de recharger l’Opel en deux heures à peine sur une borne de recharge rapide publique.

Sprinter ou planeur ?

Clairement : les deux ! Avec une tendance vers le premier. L’Opel la plus puissante de l’histoire de l’entreprise démarre comme un éclair. Le démarrage en trombe, résultant d’un couple de 520 Newton-mètres et d’un poids de 1 900 kg, enthousiasme dès le départ. Malheureusement, l’assistance électrique n’est pas omniprésente. En d’autres termes : après 50 kilomètres parcourus en mode purement électrique, c’est « finito ». Même là, la poussée est toujours convaincante. Il y a deux raisons à cela. D’une part, les données de puissance du moteur à combustion sont tout à fait honorables : 200 ch et 300 Nm. D’autre part, même si le diagramme de flux d’énergie indique zéro, la batterie n’est jamais complètement déchargée. Les ingénieurs ont veillé à ce qu’il y ait toujours un atout dans la manche, sous forme de charge électrique, pour les courts sprints.

Ce qui nous plaît

L’Opel Grandland X Hybrid4 est un E-SUV pour lequel il n’est pas nécessaire de faire des compromis. En d’autres termes : l’hybride rechargeable se conduit de manière plus sportive et en même temps plus respectueuse de l’environnement et donc plus économique que son homologue thermique. Nous avons également été convaincus par la puissance du démarrage et le plaisir de conduite grâce aux 300 ch. Le dernier éloge va au moteur à combustion : contrairement à de nombreuses concurrentes, l’Opel Grandland X Hybrid4 roule de manière assez économique sur les terrains les plus accidentés, même sans assistance électrique.

Ce qui nous plaît moins

Le contraste saisissant entre la propulsion moderne et l’intérieur conventionnel. Étant entendu que le potentiel d’amélioration se situe uniquement au niveau de ce dernier. Il s’agit entre autres des instruments ronds conventionnels et du système d’infodivertissement qui a besoin d’être révisé. D’autant plus si l’on considère que le véhicule franchit la barre des 50.000 francs.

AutoScout24

AutoScout24

Partagez cet article
Share on Facebook
Tweet on Twitter
Contenu de cet article

Articles connexes

Contenu de cet article