Plus

Importer une voiture en Suisse

12. octobre 2022

Temps de lecture: minutes

Importer une voiture en Suisse

Anicia Kohler

Anicia Kohler

Partagez cet article
Facebook
Twitter

La voiture de vos rêves est bien moins chère à l’étranger? Nous vous indiquons quels sont les coûts et le temps à consacrer pour importer une voiture en Suisse. Vous pourrez ainsi prendre une décision en toute connaissance de chose.

L’importation d’une voiture en Suisse n’est en principe pas compliquée sur le plan juridique. En effet, dès 1995, les réglementations techniques pour les véhicules routiers ont été largement alignées sur celles de l’Europe. Actuellement, de nombreuses voitures sont achetées en importation directe de l’UE, mais l’importation de belles américaines a également augmenté.

En même temps, importer un véhicule prend du temps et coûte de l’argent. Il est donc possible qu’au final la voiture ne soit pas si chère que ça en Suisse.

Qu’est-ce qu’une voiture importée ?

Comme on peut s’en douter, une voiture importée est une voiture achetée dans un autre pays que celui où elle a été immatriculée pour la première fois. Les constructeurs automobiles adaptent les prix au niveau de vie de chaque pays, c’est ainsi que les voitures sont souvent plus chères dans un îlot de cherté comme la Suisse ou en Allemagne où les prix sont également assez élevés. Jusqu’en 2011, la Commission européenne publiait le «Car Price Report», qui permettait aux consommateurs d’avoir une vue d’ensemble des prix des véhicules dans les différents pays de l’UE. Grâce à Internet, la comparaison des prix est aujourd’hui beaucoup plus facile.

Ce qu’il faut savoir lors de l’achat d’une voiture importée

Vous avez trouvé le véhicule que vous cherchiez et souhaitez l’acheter à l’étranger? Soyez particulièrement attentif à ces cinq points avant de conclure la vente:

Équipement

Vérifiez les caractéristiques exactes du véhicule. Les modèles de voitures peuvent varier d’un pays à l’autre.

Contrat de vente

Exigez un contrat de vente. D’un point de vue purement juridique, vous pouvez transférer votre voiture en Suisse même si vous n’avez qu’une facture en main, mais avec un contrat de vente, vous jouez la carte de la sécurité. Si vous achetez une voiture en Allemagne, vous pouvez par exemple y faire stipuler que le concessionnaire devra vous rembourser la TVA, il n’y est en effet pas obligé.

COC - Certificat de conformité

Veillez également à ce que les documents de vente contiennent le certificat de conformité CE, également appelé Certificate of Conformity (COC). Il facilite l’importation et, plus tard, les contrôles techniques obligatoires.

Garantie

Les représentants officiels des marques sont obligatoirement tenus d’exécuter les prestations de garantie conformément aux indications du constructeur. Cela n’est toutefois valable que dans l’espace européen. Si vous souhaitez par exemple importer une voiture des Etats-Unis, vous pouvez souscrire une assurance de garantie pour voiture neuve.

Cas particulier: immatriculation de voitures américaines

L’importation de voitures en provenance des Etats-Unis est également plus compliquée car certains équipements techniques d’un véhicule doivent être modifié pour pouvoir passer le contrôle technique obligatoire en Suisse. Il s’agit par exemple du système de navigation, du compteur de vitesse ou encore des phares. Ils doivent être partiellement remplacés – de préférence par des importateurs directs spécialisés dans ce domaine.

Comment faire entrer une voiture importée en Suisse?

Douanes étrangères

Renseignez-vous auprès du pays d’exportation concerné pour savoir quels documents vous seront demandés à la frontière. En Allemagne, par exemple, la déclaration d’exportation coûte 100 euros. Vous pouvez éventuellement déléguer cette déclaration au concessionnaire allemand.

Pour entrer en Suisse, vous avez besoin de plaques de contrôle étrangères. Les coûts varient selon le pays et les directives diffèrent, par exemple en ce qui concerne la durée de validité et l’assurance.

Douanes suisses

À la frontière, vous devrez déclarer la voiture au bureau de douane concerné. La déclaration se fait électroniquement via le système e-dec. Petit détail, mais utile: vérifiez les heures d’ouverture du bureau de douane et demandez si vous pouvez payer par carte. Sinon, vous devrez avoir suffisamment d’argent liquide sur vous.

 

Pour la douane, vous devrez avoir les documents suivants à portée de main:

  • Passeport ou carte d’identité
  • Contrat de vente ou facture
  • Preuve d’origine
  • Permis de circulation
  • Déclaration d’exportation tamponnée
  • Déclaration d’importation
  • Le formulaire EUR.1, qui confirme que la voiture provient d’un pays de l’UE
Vous trouverez tous les détails ainsi que l’accès à e-dec pour la déclaration d’importation ici.

Combien coûte l’importation d’une voiture en Suisse?

Il peut y avoir différentes raisons pour importer une voiture en Suisse: il s’agit d’une voiture neuve ou bien vous déménagez en Suisse.

Frais d’importation en cas d’un déménagement en Suisse

Si vous transférez votre domicile en Suisse et que vous possédez votre voiture depuis au moins six mois dans votre pays d’origine, vous n’aurez pas à payer de taxes à la douane suisse. La voiture fait alors partie de ce que l’on appelle les «effets de déménagement». Si vous vous mariez ou pacsez par exemple avec une personne résidant en Suisse, vous pouvez importer votre inventaire de ménage ainsi que vos objets personnels, dont la voiture, en tant que «biens d’équipement» en franchise de redevances. Après l’emménagement en Suisse, vous devrez déclarer le véhicule auprès du service des automobiles de votre canton de résidence.

Frais d’importation après l’achat d’une voiture

Comme mentionné, vous devrez vous acquitter directement à la douane de frais relativement élevés.

Frais à la douane:

  • Taxe automobile – 4 % du prix d’achat
  • TVA – 7,7 %, sur la base du prix indiqué dans le contrat de vente, plus les impôts et taxes.
  • Taxe douanière – 12 – 15 francs par 100 kilos de poids, si la voiture ne vient pas de l’UE
  • Taxes Rapport d’examen (base pour l’immatriculation auprès du service des automobiles) – 20 francs
  • Le cas échéant, une taxe sur le CO2 – si votre voiture ne répond pas aux normes d’émission Euro 6. Vous trouverez de plus amples informations sur le site de l’Office fédéral de l’énergie 

Autres frais:

  • Fiche d’entretien du système antipollution – environ 80 francs
  • Contrôle technique auprès du service des automobiles – avec COC, environ 60 francs. Sans COC, le contrôle peut s’avérer plus compliqué et beaucoup plus cher.

Pour qui l’importation d’une voiture en Suisse est-elle intéressante ?

Vous l’avez remarqué entre-temps: pour vous, en tant que particulier, l’importation d’une voiture est assez compliquée. Entre l’obtention de tous les documents, le voyage à l’étranger et l’immatriculation en Suisse, c’est un projet très chronophage.

De plus, en comparant les prix, vous constaterez rapidement qu’ils se sont ces derniers temps harmonisés dans toute l’Europe. Les différences ne sont plus très importantes – dans certaines circonstances, et après déduction de tous les frais, les économies réalisées avec une voiture d’importation ne sont plus vraiment substantielles.

En règle générale, on peut dire que l’importation d’une petite voiture ne vaut pratiquement plus la peine. Pour une voiture d’un prix d’achat inférieur à 20.000 francs, vous ne payerez en fin de compte que quelques centaines de francs de plus en Suisse.

Il en va toutefois autrement pour les modèles haut de gamme, les voitures neuves ou même les raretés. Dans ces cas-là, il est possible de réaliser des économies substantielles.

Et comme vous ne devez pas payer de taxes de douane lorsque vous déménagez en Suisse, importer sa voiture peut s’avérer dans ce cas-là également rentable.

Dois-je importer ma voiture moi-même ou la faire importer ?

Si vous ne vous en sentez pas le courage ou si vous souhaitez importer un véhicule haut de gamme, vous devriez envisager de confier tout ou partie du processus à des professionnels. Vous pouvez par exemple demander à un transporteur de livrer le véhicule en camion à votre domicile. De même, vous pouvez confier la partie administrative – de l’importation au contrôle technique – à un prestataire de services expérimenté.

Pour tous ceux qui ne veulent pas autant s’investir, de nombreux garagistes proposent également des véhicules d’importation attrayants.

Anicia Kohler

Anicia Kohler

Partagez cet article
Share on Facebook
Tweet on Twitter
Contenu de cet article

Articles connexes

Contenu de cet article